Boekmerk 50 (2015/4)

Dans la série des  artistes célèbres  qui ont réalisé des ex-libris nous abordons notre onzième épisode. Ce deuxième article nous parle du Sud de l’Europe et concerne des artistes tels Sartorio, Sassu, Seganti, Severini, Stella et Vallentini.

Theo Maes nous parle ensuite des ex-librisseries de neuf muses (selon la mythologie Grecque) que Martin R. Baeyens a conçu pour les membres ‘Graphia’ Belges et Néerlandais . C’est après avoir esquissé le rôle joué par ces neuf muses dans la mythologie grecque que Theo proposera aux titulaires des ex-libris d’éclaircir leur préférence qu’ils ont marquée pour l’une d’elles.

Martin R. Baeyens nous a de nouveau agréablement surpris en sélectionnant dans sa collection quelques exemplaires inattendus. Cette fois il s’agit des jumeaux- remarquables- réalisés par Emil Orlik, Jakob Höttinger et Bruno Heroux.

Dans ce numéro, en plus du collectionneur wallon que nous vous présentons nous faisons la connaissance d’une graphiste wallonne. C'est en mettant les ex-libris du sud de notre pays en lumière que nous espérons créer un lien culturel et faciliter ainsi le rapprochement des deux régions.

Le collectionneur wallon (en fait le seul membre Graphia  qui nous vient du Sud de la Belgique !) est Jacky Antoine, un amateur de l’art graphique qui fut introduit par Serge Golifman dans le monde de l’ex-libris. La graphiste wallonne est Christine Ravaux, de renommée internationale et spécialiste  du mezzotinto. Ses dessins symboliques plutôt abstraits semblent apporter une lueur chaude qui jaillit du cœur des images.

Lors du dernier concours CEI  trois artistes polonais ont été primés; tous trois  étaient très jeunes et de plus semblaient  être originaire de la même région. Nous étions à la recherche d’une explication et la réponse nous fut donnée lors d’un entretien avec le spécialiste  CGD Polonais: Krzysztof Marek Bak. Il n’est pas seulement un designer exceptionnel d’ex-libris mais exerce également le rôle moteur du Digital Exlibris Studio (DExS) de l’académie de Cieszyn, ilezie a KatoviceS qui est une institution supervisée par l'Université. Bak nous raconte que dans ces studios les étudiants qui veulent se perfectionner au graphisme peuvent  se concentrer sur la conception et le projet d’un graphisme-occasionnel-, cela leur permet ainsi d’évoluer vers une spécialisation dans ce domaine lorsqu’ils  obtiennent leur diplôme en fin d’étude ( le résultat est souvent positif puisqu’on les retrouve souvent primés dans différents concours) de ex-libris.

Anastasia  Melnikova est une jeune graphiste originaire  d’Ukraine. Elle aquateinte et a une préférence pour les projets qui semblent être inspirés par la gravure anglaise et les pré-raphaleins (mais également par son père le peintre Alexander Melnikov). Elle réalise depuis 2011 des ex-libris très colorés qui sont souvent individualisés par l’emploi de l’aquarelle. Ward Bohé nous fournit ensuite un complément d'article paru dans le Boekmerk 48 et nous présente les gagnants du dernier concours EIC ; il nous donne également plus d’informations qui aident à éclaircir la compétition: La mondialisation, l'augmentation de l'âge des participants, la prédominance des techniques traditionnelles et la part croissante des créations libres.

Finalement, nous avons une sélection d’ex-libris récents. Cette fois-ci de la main de  Konstantin Antioukhin, Elena Antonova, Willy Braspennincx, Veselin Damyanov-ves, Marina Richter, Igor Shokoladov et Ulyana Turchenko.

 

Karl Vissers
Traduction: Patrice Herregodts

graphia logo

 

Redactieraad
Martin Baeyens
Jan Dockx
Jack van Peer

Hoofdredacteur
Karl Vissers
Sittardlaan 23, B-3500 Hasselt
karlvissers@skynet.be

Kaft + logo
Sophie Vael

Lay-out
Sebastiaan Geeraert

Verantwoordelijke uitgever
Jack van Peer
Waterstraat 6, B-9190 Stekene
jack.van.peer@skynet.be